La 5G, petite merveille de technologie qui fait bien parler d’elle !

Une étude publiée en 2018 dans la revue Scientific Report a permis de mieux comprendre comment les insectes réagissent aux différentes fréquences utilisées pour la télécommunication. Ainsi, les bestioles ont été soumises à des fréquences variant de 2Ghz (un petit modem wifi) jusqu’à 120 Ghz (pour des grandes recherches spatiales) en passant par les 24/27Ghz que prévoit la 5G.
 
Résultats : aucun d’entre eux n’a dansé la Dubstep. Pire encore : Au delà du seuil de 6Ghz, les chercheurs ont observé un échauffement significatif de la température du corps des insectes, ceci induisant de forte perturbation de leur comportement et donc de leur capacité à se reproduire.
(Si on observe ces phénomènes chez eux, pourquoi pas chez nous ?)

Alors, avec 70% des insectes en moins au cour de ce dernier siècle, allons-nous les achever à grands coups de biocides numériques ?

Vu que l’humanité ne peut pas s’en sortir sans eux (ou peut être un an et demi, tout au plus), ça vaut le coup d’y réfléchir un peu !
 
Illustration : Matthieu Coumoul
NOUS SOUTENIR